Je vous en parlais dans un précédent article, ce week end avait lieu le Store Championship Septembre 2018 au format Standard et j’y participais ! Voici le compte rendu de ce tournoi à l’issue incertaine…

Store Championship Septembre 2018 : une méta variée

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la méta de ce Store Championship 2018 était plutôt variée. Au menu nous avions donc les 10 decks suivants à nous mettre sous la dent :

  • 1 Mono Red Aggro
  • 1 RB Aggro
  • 1 UR Sorciers Burn
  • 1 RG Monster Aggro
  • 1 Grixis MidRange (votre serviteur)
  • 1 Turbo Fog
  • 1 UW Control
  • 2 Mono Black Zombies
  • 1 Sultai Muldrotha

Grixis MidRange : la decklist

J’avais une base Grixis qui correspondait à peu prêt au deck final joué le jour du Store Championship Septembre 2018. Néanmoins, comme c’est souvent le cas j’ai pas mal échangé avec Julien C. (l’homme au Turbo Fog) sur la liste et les éventuelles optimisations à y apporter.

Juju est un habitué de Grixis, il en joue régulièrement des variantes et ses précieux conseils m’ont permis d’établir cette liste : 

16 Créatures

3 Champion of Wits
4 Glint-Sleeve Siphoner
2 Hostage Taker
3 Nicol Bolas, the Ravager
2 The Scarab God
2 Torrential Gearhulk

20 Sorts

4 Abrade
1 Sweltering Suns
2 Essence Scatter
1 Supreme Will
1 Commit // Memory
3 Fatal Push
4 Vraska’s Contempt
2 Arguel’s Blood Fast
2 Liliana, Death’s Majesty

24 Terrains

4 Aether Hub 
3 Canyon Slough 
1 Sulfur Falls 
1 Swamp 
1 Island 
1 Mountain 
3 Dragonskull Summit 
4 Drowned Catacomb 
4 Fetid Pools 
2 Field of Ruin 

Sideboard

1 Angrath, the Flame-Chained
2 Cast Down
3 Duress
2 Essence Extraction
2 Gifted Aetherborn
1 Glimmer of Genius
2 Negate
1 Search for Azcanta
1 Yahenni’s Expertise

Je savais grosso modo quels decks seraient présents samedi donc j’ai pu monter un deck polyvalent. Il fallait que je puisse encaisser les démarrages en trombe des jeux aggro sans pour autant négliger les jeux contrôle… Sur le papier, le deck me plaisait et il s’en est pas trop mal sorti…

Un tournoi en 4 actes

1er match

Pour le premier match de ce Store Championship, j’affronte Laurent Bu., un des adversaires les plus sérieux de d’habitude qui a sorti son RB Aggro. Je remporte la première manche, concède la seconde mais la 3e a été beaucoup plus disputée… L’adversaire m’inonde de créatures que je gère tant bien que mal jusqu’à me descendre à 1 point de vie, alors qu’il est confortablement à 10. Il a une Chandra à 4 marqueurs loyauté et un Coeur de Kiran, mais il est full tap avec une main vide. J’ai un Scarab God et un Goblin Chainwhirler que j’ai éternalisé le tour précédent sur le champ de bataille, une Torrential Gearhulk en main qui peut me permettre de rejouer un mépris de vraska si besoin.

L’issue est incertaine car si je ne le tue pas ce tour-ci, je suis fini. Je tente donc un play en envoyant le Scarab God et le Goblin Chainwhirler à la bataille pour voir comme va réagir l’adversaire. C’est un peu all-in comme play car si il décide de bloquer, je devrais lancer la carcasse pour exiler Chandra avec un mépris de Vraska mais si il top deck un blast c’est fini car j’aurai plus rien en main. Surprise, Laurent laisse tout passer et tombe à 1 point de vie. J’éternalise alors le 2e Goblin Chainwhirler qui traînait dans son cimetière ce qui me permet d’arracher la victoire (et un bon mal de crane !).

2e match

Pour mon 2e match, j’affronte Alexis avec son UR Sorciers Burn. Première manche concédée sur un Pestefeu, deuxième manche triomphante c’est donc encore parti pour un match en 3 actes. Malheureusement, mauvais mélange du deck, problème de terrains qui n’arrivent pas, adversaire qui a la main plus heureuse… Bref, je prends du retard et traîner des pieds contre le deck d’Alexis c’est en règle générale synonyme de défaite…

Énervé par ce mauvais tirage, je fais également quelques erreurs ce qui n’arrange pas mon cas. Je m’incline donc dans la 3e manche encore sur un Pestefeu mais tout n’est pas perdu pour jouer la première place, tout dépend des résultats des autres joueurs et des dieux du pearing (mais pas que vous allez voir)…

3e match

Vous savez, au début je vous parlais de Julien C. Lui aussi c’est un adversaire sérieux car il connait bien ses decks et fait assez peu de miss play. Et bien j’ai eu le droit d’affronter son Turbo Fog pour mon 3e match. Ayant déjà joué contre ce deck, je sais de quoi il retourne et ce qui m’attend. Mais quand faut y aller… Je m’incline facilement dans la première manche, je ne sors pas spécialement lentement mais pas suffisamment rapidement pour le prendre de vitesse. Il mets en place le combo maléfique Nexus of Fate et Tefeiri, Hero of Dominaria en mode Turbo et impossible pour moi de faire quoi que ce soit. Mais la 2e manche se passe complètement différemment car je sors vite, avec des réponses à lui apporter ce qui me permet de remporter cette manche.

Pour notre 3e manche, c’est lent. Aucun de nous deux n’arrive à franchement prendre l’avantage sur l’autre et on se dirige vers un nul lorsque Fabrice (le patron de la boutique) siffle le début des tours additionnels. 1er tour, 2e tour, il enclenche sa combo mais très peu de chance qu’il me tue en 3 tours. Au 5e et dernier tour additionnel, l’impensable se produit : il demande a l’arbitre si l’un de nous peut prétendre à la 1ere place si l’autre décide de concéder. Il décide alors de s’incliner ne pouvant pas prétendre au trône afin que je puisse disputer la finale ! Grand seigneur ce Juju <3 Je m’envole donc sur ses ailes vers le match pour la première place de ce Store Championship Septembre 2018.

4e match

Bon, je vous avoue que la j’étais au comble du stress et pour plusieurs raisons. La première, c’est que Julien m’avait permis d’accéder à la dernière marche et que je n’avais pas le droit de laisser passer ma chance. La seconde, j’affronte pour mon dernier match Laurent B. (on a plein de Laurent à ma boutique) avec son mono rouge Aggro… et je n’ai jamais réussi à gagner contre lui jusqu’à présent avec son mono rouge. On commence donc et comme mes autres matchs, on est parti pour jouer la partie en 3 manches. En effet, je remporte assez aisément la première, j’arrive à bien gérer ses créatures (merci Sweltering Suns) et sort assez rapidement Nicol Bolas qui soyons franc a fait le taff… Je perds aussi aisément la seconde manche que je n’ai remporté la première, il sort ses bêtes rapidement et je n’arrive jamais à revenir.

Pour la 3e manche, c’est moins franc qu’à la première partie. Je fini la partie avec un Scarab God, un Nicol Bolas et un Chainwhirler éternalisé mais en face il a 2 créatures pouvant bloquer et encore 12 points de vie. Heureusement, il a également un cimetière bien garni qui me permet d’éternaliser  Ahn-Crop Crasher qui va empêcher la Khenra de bloquer et un Bomat pour faire la différence de dégâts. Je remporte donc finalement la victoire et termine sur la plus haute marche du podium !

Conclusion

Finalement, malgré une sortie décevante contre UR Sorciers Burn, quelques petites erreurs par-ci par-là, mon deck Grixis MidRange s’en est plutôt bien sorti. Sur 11 manches disputées lors de ce Store Championship, il n’y en a qu’une où il m’a réellement fait défaut et j’ai pris énormément de plaisir à  disputer ces 4 matchs qui ont tous été compliqués à gérer. J’ai vraiment aimé jouer ce deck et mon seul regret est de l’avoir si tard, juste avant la rotation du format Standard qui aura lieu dans 2 semaines. 

Je suis donc reparti avec la carte promo, une deckbox et surtout le super tapis du Store Championship !

Pour finir, je tiens à remercier tout particulièrement Julien. En effet, nous avons passé beaucoup de temps à discuter de ma decklist et des optimisations à y apporter. Mais également, je tiens à lui dire un grand merci pour m’avoir laissé disputer la première sachant que lui ne pouvait y prétendre.

Vendredi soir, j’avais envie de me vider un peu la tête après la semaine de boulot et j’avais envie de taper le carton sur mon JCC préféré.

Lire la suite

Samedi 28 octobre, je suis allé faire un paquet scellé à la boutique en face de chez moi. Ça faisait plusieurs mois que je n’avais pas pratiqué ce format car je n’en avais pas eu l’occasion et niveau deck building, soyons clair, je suis un peu rouillé. Alors voici un petit compte rendu sur la façon dont les choses ont tourné…

Lire la suite