Vendredi soir, j’avais envie de me vider un peu la tête après la semaine de boulot et j’avais envie de taper le carton sur mon JCC préféré.

FNM Draft Week End Magic 2019

Le seul hic, c’est que ce week end c’est le draft week end de la sortie du Core Set Magic 2019 et je n’aime pas le draft. Particulièrement lorsque le mode d’attribution des rares est en fonction du classement car je ne me trouve pas bon dans ce format.

20h45, je me décide finalement à traverser la rue (j’habite à 50m de la boutique) en me disant qu’on sera 4 ou 6 comme d’habitude, que ça ira vite et que j’ai peut être une chance de faire un deck pas trop dégueulasse.

Grosse surprise en arrivant : il y a déjà 10 jours sur place… Je n’ai jamais vu ça un vendredi soir depuis un an que je viens jouer à la boutique ! Je vous cache pas que l’idée de rebrousser chemin pour aller jouer a MTG Arena m’a traversé l’esprit mais finalement j’ai décidé de rester car y’avait des gens que j’apprécie qui avaient fait le déplacement…

Draft et construction du deck

On démarre le draft des cartes à 21h15 à 12 joueurs. Premier booster : Nicols Bolas, le dévastateur. Grosse loose parce que je sais que je suis pas bon au draft et que je rentrerais pas prendre un dernier verre avec a la fin du tournoi….

Du coup, je le pick et en avant pour monter un Grixis aux couleurs de Nicol Bolas (nb : c’est un type de deck que je joue depuis plusieurs semaines en Standard et sur MTG Arena).

Pourquoi ce choix et pas un autre ? Déjà parce que comme dit au dessus, au moins je vais le jouer un peu à défaut de le ramener à la maison. Ensuite, c’est une 4/4 vol pour 4 (un incolore, un bleu, un rouge et un noir) qui fait défausser quand elle arrive sur le champ de bataille et qui peut se retourner pour 7 pour se transformer en planeswalker.

C’est un pari risqué car cela veut dire qu’il faut monter un deck tricolore et que ce n’est pas vraiment conseillé en limité. Mais je connais l’extension, je sais qu’il y a moyen de faire quelque chose (y’a pas que DD qui a une grosse chatte !).

Le pick des cartes et la construction du deck dur jusqu’à 22h et c’est parti pour les rondes. Vu qu’on était 12, le tarif c’est 4 rondes de 45min en BO3 (le premier à 2 victoires).

10 sorts

1 Act of Treason
1 Anticipate
1 Disperse
1 Duress
2 Essence Scatter
1 Lightning Strike
1 Shock
2 Sovereign’s Bite

16 créatures

1 Nicol Bolas, the Ravager
2 Omenspeaker
1 Wall of Mist
1 Hired Blade
1 Tolarian Scholar
2 Vampire Sovereign
1 Walking Corpse
1 Child of Night
1 Aven Wind Mage
1 Boggart Brute
1 Enigma Drake
1 Gravedigger
1 Skymarch Bloodletter
1 Inferno Hellion

17 terrains

4 Mountain
5 Island
6 Swamp
1 Cinder Barrens
1 Highland Lake

Voilà sur quoi je suis parti comme deck. Je n’ai sûrement pas fait que les bons choix dans les boosters mais malheureusement comme je l’ai dit, je n’aime pas et ne maîtrise pas ce format…

12 joueurs, 4 rondes

Match 1 :

Le premier match est mal engagé. Je me trouve en face à Cedric qui manie un jeu blanc avec un poil de bleu. Je perds la première manche car mon adversaire pose son chef de guerre léonin et je ne pioche rien pour le gérer. Cette carte m’a permis de remporter mes matchs lors de l’avant première la semaine dernière. Je la connais bien, si elle n’est pas gérée rapidement c’est mort.

La deuxième manche se déroule beaucoup mieux. Je pioche quelques bonnes cartes, j’ai des creatures avec le vol et de quoi assurer le board au sol malgré un adversaire qui s’accroche à la vie (il s’est rendu environ 15 points de vie). Je fini par tenter une attaque avec mon Vampire Sovereign qu’il ne bloque pas alors qu’il a 2 bloqueurs pour et seulement 9 points de vie. Je l’achève avec mon Lightning Strike et un petit Sovereign’s Bite que je gardais en stock.

La troisième manche est une catastrophe… Première main à 7 cartes avec 1 seul terrain, je mulligan à 6. Deuxième main à 6 cartes avec de nouveau 1 seul terrain, je mulligan à 5. Nouvelle main à 1 terrain mais je décide de la garder. Bon choix ? Mauvais choix ? Aucune idée. Commencer à 1 seul terrain est risqué mais il en est de même avec une main de départ à 4 ou moins… Arriva ce qui devait arriver : je pioche pas de terrains, mon adversaire déroule son jeu et me roule dessus.

Un peu dégoûté, par mon premier match que je concède 1-2 à cause d’un manque de mana sur la 3e manche. Mon adversaire a fait plusieurs mis-play et la c’est juste un manque de chance au tirage qui me crucifie. Je sais déjà que rentrer avec le Nicol Bolas relèvera de l’exploit.

Match 2 :

Mais je suis pas du genre à lâcher l’affaire et j’essaie d’oublier cette défaire amère pour me concentrer sur mon 2e match dans lequel j’affronte Anthony avec son deck blanc rouge. Comme sur le premier match, je concède la première manche. Mon adversaire sort plus vite que moi et arrive à gérer mon board rapidement.

La deuxième manche c’est le démarrage en trombe. J’a mes 4 couleurs d’entrée de jeu, au tour 4 je pose Nicol Bolas qui va faire son taff. Je sais que l’adversaire a une seule carte lui permettant de gérer le gros dragon : une haché de lave. Il fini par la piocher mais il est déjà bien entamé. Il envoie Bolas 6 pieds sous terre mais je le recupère avec un Fossoyeur (et ouai pas trop con le type quand même) et je plie la manche.

La troisième manche de mon adversaire ressemble à la 3e manche de mon premier match. Il ne pioche pas ses terrains suffisamment vite, je choppe mes 4 couleurs et le Bolas rapidement pour remporter mon 2e match 2-1. Me voilà un peu reboosté pour le 3e match.

Match 3 :

Je me retrouve contre Alexis, un habitué de la boutique, pour ce 3e match. Il a monté un deck subtil rouge noir à base de blast et de creatures pas sympa. Malheureusement pour lui, j’ai eu un tirage assez exceptionnel, lui beaucoup moins. Par conséquent, il n’arrive pas à me prendre de vitesse.

La deuxième manche ressemble un peu à la première, je sors Bolas, de la creature qui vole et je plie le match 2 manches à 0 avec l’aide précieuse du gros dragon.

Match 4 :

Le dernier match est contre Hugo qui a drafté un deck rouge, vert, blanc. Comme quoi, je ne suis pas le seul à être parti sur un deck tricolore ! L’entame de la première manche est osée de ma part. Je pars avec ma main de départ, 2 terrain en main (mais j’ai mes 3 couleurs) mais j’ai de quoi gérer le début de partie avec des contre, de la pioche, de la défausse et du scry ! Traduction : j’ai une île, un Highland Lake, une sybille, une contrainte, une anticipation et 2 dispersion d’essence. Je gère donc le début de partie tranquillement pour finir par poser de la créature qui vol et j’achève rapidement l’adversaire sans qu’il ai pu commencer à poser quelques trucs.

La deuxième manche se déroule également bien pour moi, mon adversaire a quelques problèmes de mana, c’est souvent l’inconvénient des decks tricolore en format limité… Du coup, j’en profite pour lancer mon jeu et je remporte donc ce 4e match 2-0.

Classement final et choix des rares

Au final, je fini 4e sur 12. C’est pas mal mais pas suffisant pour récupérer des cartes vraiment intéressantes. De toute façon, seul Nicol Bolas, le dévastateur m’intéressait vraiment dans ce qui a été ouvert hier soir…

Je repars au final avec les cartes suivantes :

Plus quelques cartes promo gentiment offertes par la boutique :

Et vous ? Comment s’est passé votre draft FNM ?

0 comments

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :